La vie en français

Exprimer la négation en français

Non

« Non, non, non, non ! Je ne veux pas prendre l’air ! Non, non, non, non ! Je ne veux pas boire un verre ! » chante Camélia Jordana. Apprendre à dire « non » fait partie de l’apprentissage de la vie et aussi de celui d’une langue ! Dans cet article, je vous emmène découvrir différents types de négations en français : simple, de l’habitude, du changement, de quelqu’un et de quelque chose.

Si vous voulez en savoir plus sur la forme interrogative, lisez : On apprend comment poser une question en français avec Zaz

À la fin de l’article, vous pourrez vous entraîner avec un exercice autocorrectif et en bonus, écouter la chanson « Non, non, non » de Camélia Jordana. Pour finir, n’oubliez pas de relever votre défi du jour en écrivant dans les commentaires deux phrases qui expriment la négation.

La formation de la négation

1. La négation simple

Allez, on commence ce cours en douceur avec la manière la plus simple de former une phrase négative ! La négation en français se compose de deux éléments, « ne » et « pas », qui entourent le verbe conjugué. « Ne » se place devant le verbe et « pas » se situe après le verbe. 

Exemples :

  • Je ne parle pas français.
  • Il ne veut pas écouter.

Devant un verbe qui commence par une voyelle ou un « h », « ne » se transforme en « n’ ».

Exemples :

  • Je n’aime pas les épinards.
  • Il n’habite pas à Bruxelles.

2. À l’oral

Si vous avez déjà entendu parler des francophones, vous allez me dire qu’ils n’utilisent pas le « ne ». Et vous avez… raison ! À l’oral, dans une situation informelle, on omet presque systématiquement le « ne ».

Exemples :

  • Je parle pas français.*
  • J’aime pas les épinards.*

Mais attention, car c’est incorrect. Donc, si vous vous trouvez dans une situation formelle ou à l’écrit, vous ne pouvez pas l’omettre (surtout dans un examen de français !).

En ce qui concerne le « pas », on ne peut pas le faire disparaître d’une phrase négative… mais il est possible de le remplacer !

oui_non

La négation de l’habitude et du changement

On peut substituer « pas » par un autre adverbe de négation pour apporter une nuance : jamais, plus, etc.

  • Exemple : Marie ne fait jamais de ski.

Comme ils expriment déjà l’idée de négation, on ne doit pas ajouter le « pas ».

  • Exemple : Marie ne fait pas jamais de ski*.

1. Ne… jamais

Pour décrire l’absence d’une habitude, on utilise « ne… jamais ».

Exemples :

  • Je ne prends jamais la voiture pour aller travailler.
  • Mathieu ne mange jamais de viande.

« Jamais » est la négation de « toujours » (habitude) mais aussi de « déjà ».

Exemples :

  • Tu pars toujours en vacances à la mer. ≠ Tu ne pars jamais en vacances à la mer.

→ C’est une habitude.

  • Tu es déjà allé à Montréal ? – Non, je ne suis jamais allé à Montréal.

→ C’est un constat. À l’instant où je parle, je n’y suis jamais allé.

  • Tu es déjà allé à Montréal ? – Non, je ne suis pas encore allé à Montréal.

→ Cela démontre une intention. À ce jour, je ne suis jamais allé à Montréal, mais j’ai envie d’y aller.

Pour en savoir plus sur la fréquence, lisez : Exprimer la fréquence en français

2. Ne… plus

« Ne… plus » indique un changement par rapport à une situation antérieure. C’est une habitude ou un sentiment que l’on avait auparavant et qui a disparu.

Exemples :

  • Je ne fume plus depuis deux ans.

→ Avant, je fumais mais j’ai arrêté il y a deux ans.

  • Aurélie ne mange plus de viande.  

→ Avant, Aurélie mangeait de la viande.

Quand « toujours » est synonyme de « encore », la négation est « ne… plus ».

Exemples :

  • Vous êtes toujours intéressés par acheter cet appartement ? – Non, nous ne sommes plus intéressés.

Synonymes = Vous êtes encore intéressés / Vous continuez d’être intéressés…

Attention ! À l’oral, on ne doit pas prononcer le « s » final de « plus ». Si vous le prononcez, cela peut prêter à confusion car, dans ce cas-là, cela signifie « une quantité supérieure ».

Exemples :

  • Je ne t’aime plus [ply] = avant, je t’aimais mais maintenant c’est fini.
  • Je t’aime plus [plys] = mes sentiments sont encore plus forts.

Donc, vous l’avez compris ! Pour éviter de (gros) malentendus, faites attention avec la prononciation du « s » de « plus ».

un_aimant_amour

La négation de quelqu’un et de quelque chose

1. Ne… rien

« Ne… rien » implique l’absence de quelque chose, le néant. 

Exemples :

  • Il y a beaucoup de brouillard, je ne vois rien.
  • Il n’y a rien à faire.

« Rien » peut aussi être placé au début d’une phrase et il continue de remplacer « pas ».

Exemples :

  • Rien ne va.
  • Rien n’est prêt !

2. Ne… personne

« Ne… personne » est la négation de quelqu’un.

Exemples :

  • Il y a quelqu’un ? – Non, il n’y a personne.
  • Je ne vois personne.

Tout comme « rien », « personne » peut commencer une phrase.

Exemples :

  • Personne ne m’écoute.
  • Personne ne parle.

3. Ne… aucun(e)

« Ne… aucun(e) » est un synonyme de « pas un seul ». Il sert à indiquer l’absence totale d’un objet, d’une personne, d’un concept ou d’un sentiment. À la différence de « rien » ou de « personne » qui renvoient à quelque chose de général, « aucun » se réfère à l’élément qui le suit. De plus, il s’accorde au masculin ou au féminin en fonction du nom.

Exemples :

  • Il n’y a aucun problème.
  • Je ne vois aucune solution.

Encore une fois, « aucun » peut se déplacer en début de phrase.

Exemples :

  • Aucun de mes amis ne fume.
  • Aucune de mes idées n’a convaincu mon patron.

Tenez bon ! On va compliquer un tout petit peu plus la négation !

ne_pas_fumer

L’accumulation de négations

Certaines forment négatives peuvent se cumuler entre elles pour apporter une nuance ou se renforcer.

Exemples :

  • Olivier ne fait jamais rien.
  • Il est tard, il n’y a plus personne dans ce restaurant.

Allez, on entame la dernière ligne droite avec ce que les élèves préfèrent : les exceptions !

Les exceptions

Bien évidemment, il y a des exceptions… sinon, les élèves de français s’ennuieraient ! En fonction du temps auquel le verbe est conjugué, la place de « pas » peut varier.

1. À l’infinitif

À l’infinitif, « ne » et « pas » se placent tous les deux devant le verbe. C’est le seul temps verbal en français qui permette de faire ça.

Exemples :

  • Ne pas fumer dans l’aéroport.
  • Ne jamais parler aux inconnus.
  • Ne plus oublier mes clés.
  • Ne rien jeter par terre.

On ne peut pas utiliser cette formulation avec « ne… personne » et « ne… aucun ».

2. Au passé composé

Au passé composé, « ne » et « pas » n’entourent pas le participe passé du verbe mais ils sont autour de l’auxiliaire.

Exemples :

  • Nous n’avons pas mangé de moules-frites à Bruxelles.
  • Sandra n’est jamais allée à Paris.
  • Il n’est plus venu nous voir.
  • Je n’ai rien

Attention ! « Ne… personne » et « ne… aucun » se trouvent après le verbe.

Exemples :

  • Je n’ai vu personne sortir de cette pièce.
  • Elle n’a vu aucun chat dans la rue.

3. Au futur proche

Au futur proche, « ne » et « pas » sont placés autour de « aller » et non devant le verbe à l’infinitif.

Exemples :

  • Elle ne va pas abandonner son rêve.
  • Vous n’allez plus sortir tard du travail.
  • Vous n’allez jamais me croire !

Encore une fois, « ne… personne » et « ne… aucun » sont différents car ils suivent le verbe à l’infinitif.

Exemples :

  • Marion ne va voir personne pendant une semaine.
  • Cyril ne va acheter aucun billet.

Voilà, ce cours est terminé mais il vous reste encore à relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires deux phrases qui expriment la négation.

stop

Exercice

Complétez les phrases avec la forme négative : ne… pas, ne… jamais, ne… plus, ne… rien / rien, ne… personne / personne, ne… aucun / aucun.

BONUS

C’est maintenant l’heure de pousser les tables pour danser et chanter sur « Non, non, non, » de Camélia Jordana. Pour découvrir sa chaîne YouTube, cliquez ici.

Combien de fois faut-t’il
Vous le dire avec style
Je ne veux pas sortir au baron
Non non non non, je ne veux pas prendre l’air
Non non non non
Je ne veux pas boire un verre
Non non non non
Je ne veux pas l’oublier
Non non non non
Je ne veux pas m’en passer
J’veux juste aller mal, y’a pas d’mal à ça. Trainer, manger que dalle
Écouter Barbara
Peut être qu’il reviendra
Non, je ne veux pas faire un tour. À quoi sa sert d’faire un tour?
Non, je ne veux pas me défaire
De ce si bel enfer, qui commence à me plaire
Je n’veux pas quitter mon salon
Non non non non, je ne veux pas prendre l’air
Non non non non
Je ne veux pas boire un verre
Non non non non
Je ne veux pas l’oublier
Non non non non
Je ne veux pas m’en passer, je veux juste aller mal, y’a pas d’mal à ça
Trainer, manger que dalle
Écouter Barbara
Peut être qu’il reviendra
Non, je ne veux pas aller mieux. À quoi ça sert d’aller mieux?
Non, je ne veux pas m’habiller
Non plus me maquiller, laissez moi m’ennuyer
Arrêtez avec vos questions
Non non non non, je ne veux pas prendre l’air
Non non non non
Je ne veux pas boire un verre
Non non non non
Je ne veux pas l’oublier
Non non non non
Je ne veux pas m’en passer, je veux juste aller mal, y’a pas d’mal à ça
Trainer, manger que dalle
Écouter Barbara
Peut être qu’il reviendra

9 réflexions sur “Exprimer la négation en français”

  1. Comme on l’appelle, grammaticalement, l’utilisation répétitive de « ne », dans des phrases telles que les suivantes : « Personne ne m’écoute!, « Personne ne parle », « sans qu’il ne connaisse vraiment… » ?

    Merci beaucoup !

    1. Bonsoir Raphaël,
      Dans les phrases: « Personne ne m’écoute!, « Personne ne parle », le « ne » est une négation partielle car il est accompagné de l’adverbe « personne ».
      Dans la phrase : « sans qu’il ne connaisse vraiment… » le « ne » est appelé « explétif ».
      À bientôt !

  2. Bonjour,
    Je trouve que la leçon d’aujourd’hui est icontructive.
    Neaumoins,Je n’arrivais pas à corriger les fautes commises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *