La vie en français

La méthode simple et efficace pour
  • apprendre le
  • comprendre le
  • se divertir en
français

5 erreurs à éviter en français pour parler d’amour

« Parlez-moi d’amour, redites-moi des choses tendres… » chantait Juliette Greco. Parler d’amour est souvent difficile mais cela le devient encore plus quand on doit le faire dans une langue étrangère ! On a du mal à exprimer ce que l’on veut dire exactement, on a des difficultés à comprendre notre « crush » (= le garçon ou la fille qui nous plaît) et on fait des erreurs qui peuvent prêter à confusion… Mais, ne vous inquiétez pas car, grâce à cet article, vous serez au top pour votre prochain rendez-vous avec un / une  francophone. Aujourd’hui, je vous fais découvrir 5 erreurs à éviter en français pour parler d’amour.

Pour en savoir plus sur le vocabulaire et les expressions liées à l’amour, lisez : Les 7 expressions et le vocabulaire à connaître en français pour la Saint Valentin

À la fin de l’article, vous retrouverez un exercice autocorrectif et vous pourrez relever votre défi du jour ! Cette fois, je vous demande d’écrire dans les commentaires deux phrases avec les mots ou expressions de l’article.

ampoules_et_coeurs

1. Mon copain / ma copine

En général, quand on parle « d’un copain » ou « d’une copine », on se réfère à une connaissance, une personne proche. Par contre, si quelqu’un vous dit « mon copain », « ma copine », cela veut souvent dire qu’il / elle a une relation amoureuse avec cette personne. Oui, je sais que cela peut créer de nombreux quiproquo ! La plupart du temps, on comprend le type de relation grâce au contexte. Petite astuce, si la personne ne précise pas le prénom de « son copain », c’est qu’ils sont ensemble. Donc, on se concentre et on fait attention si l’adjectif possessif « mon » / « ma » et un prénom sont prononcés pour savoir si le garçon ou la fille qui nous plaît est célibataire !

Exemples :

  • Avec mon copain, on est parti en vacances à Marseille. → relation amoureuse.
  • Tu te rappelles de ma copine Julie ? Elle est infirmière. → relation amicale.
un_couple_qui_se_prend_dans_les_bras

2. Tu me manques

En français, quand on veut exprimer à quelqu’un que son absence nous fait de la peine, on dit : « tu me manques ». Attention, car on considère que c’est l’autre personne (« tu ») qui fait l’action de me manquer et non « je ». Si vous dites « je te manque » votre interlocuteur comprendra que vous affirmez ou vous lui demandez si lui / elle ressent de la tristesse à cause de votre absence.

Exemples :

  • Ça fait deux semaines qu’on ne s’est pas vu, tu me manques.
  • Ça fait deux semaines qu’on ne s’est pas vu, est-ce que je te manque ?
deux_our_se_parlent_avec_un_portable

3. Embrasser

Alerte faux-ami ! Contrairement à ce que « embrasser » pourrait laisser penser, cela ne veut pas dire « prendre dans les bras » mais « faire un bisou sur la bouche » (oui, oui !). Dans certains contextes très précis, « embrasser » peut être une formule de politesse amicale pour terminer un message ou une façon affectueuse de passer le bonjour à quelqu’un.

« (Un) baiser » existe mais c’est un français très ancien que l’on a remplacé par le verbe « embrasser » ou par le nom « un bisou » / « une bise ». Je vous entends déjà me demander : « peut-on encore utiliser ‘(un) baiser’ » ? Alors, oui mais non ! Si vous employez ce verbe la personne comprendra que vous parlez / vous lui faites une proposition indécente de façon vulgaire… Donc, pour éviter les situations gênantes, retenez bien le verbe « embrasser » !

Exemples :

  • À la fin de la soirée, Marc m’a embrassée. → relation amoureuse.
  • Passe de bonnes vacances. Je t’embrasse ! → formule de politesse amicale.
  • À bientôt ! Embrasse les enfants ! → façon affectueuse de passer le bonjour.
pieds_de_deux_personnes_qui_sembrassent

4. Faire / donner une baise

Si votre ami(e) belge veut vous « faire une baise » ou « donner une baise », rassurez-vous, il n’est pas en train de vous faire des avances ! Dans ce cas-là, cela signifie « faire un bisou affectueux » (entre amis ou pas !). En France, on dira plutôt « faire un bisou », « faire la bise », même si dans le nord de la France, les Ch’tis voudront vous « faire une baisse ». Au Québec, vous pourrez entendre « faire un bec » pour dire « faire un bisou », mais cela s’emploie de moins en moins.

Exemples :

  • Allez, je te fais une baise et je rentre chez moi ! (Belgique)
  • Allez, je te fais la bise et je rentre chez moi ! (France)
  • « Mais à tout hasard je t’envoie des becs chaque fois que je repasse à Québec »… (Québec)

Pour découvrir l’intégralité de la chanson « Comme Joe Dassin » des Cowboys Fringants, cliquez ici

deux_personnes_se_font_un_bisou

5. Se rencontrer

En français, « se rencontrer » signifie que l’on se retrouve par hasard avec quelqu’un que l’on connaît dans un même endroit, mais on l’utilise aussi pour parler du moment où deux personnes font connaissance. Donc si on vous demande « où vous vous êtes rencontrés » avec votre chéri(e), ne soyez pas surpris, on ne vous demande pas où vous vous êtes retrouvés il y a deux heures, mais à quelle occasion vous vous êtes connus.

Exemples :

  • Avec Mathilde, on s’est rencontré à l’anniversaire d’un ami.
  • J’ai rencontré Mathieu dans la rue hier.

Cet article vous a plu ? Alors, c’est à vous de jouer ! Écrivez dans les commentaires deux phrases avec les mots ou expressions de l’article.

deux_ballons_en_forme_de_coeur

Exercice

Faites glisser les expressions dans la phrase qui convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *