fbpx
La méthode simple et efficace pour
  • apprendre le
  • comprendre le
  • se divertir en
français

8 homophones à connaître en français pour l’été

« Pain » ou « pin » ? « Ancre » ou « encre » ? La langue française possède beaucoup d’homophones et ce sont le cauchemar des élèves qui apprennent le français. Les homophones, ce sont des mots qui se prononcent de la même façon mais qui ont un sens différent. Dans cette vidéo, je pars sur les bords de la Méditerranée, vous faire découvrir 8 homophones à connaître en français pour l’été. Si vous en avez besoin, n’hésitez pas à activer les sous-titres !

Si vous voulez apprendre des expressions de l’été, lisez l’article : Les 7 expressions à connaître en français pour l’été

En bonus, vous retrouverez un exercice auto-correctif sur les homophones. N’oubliez pas de relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires une phrase avec l’un des homophones que l’on aura vus dans cette vidéo.

Pour découvrir la chaîne YouTube de La vie en français, cliquez ici.

Transcription

Bonjour à toutes et à tous ! J’espère que vous allez bien ! Comme vous le savez, en français il existe beaucoup de mots qui se prononcent de la même manière mais qui ont une signification différente. On les appelle des homophones et c’est souvent le cauchemar des étudiants en français ! Mais, pas de panique ! Car aujourd’hui, dans cette vidéo, je vous explique 8 homophones à connaître en français.

Vous êtes prêts et prêtes ? Alors on y va !

1. La mer, la mère, le / la maire

Le premier homophone, c’est : la mer. Pendant l’été, on aime souvent aller à la mer pour se baigner. « La mer », c’est une grande étendue d’eau salée, comme par exemple, celle qui se trouve derrière moi ! « La mère », c’est aussi un synonyme de « maman », c’est la personne qui répond toujours présente pour ses enfants. Et enfin, « le maire » ou « la maire », c’est la personne qui dirige administrativement une ville ou un village.   

2. L’eau, le haut, au

Deuxième homophone : « eau ». Comme je vous l’ai dit dans l’exemple précédent, la mer, c’est une grande étendue d’eau. « L’eau » c’est un liquide naturel, incolore et inodore, que l’on peut boire, par exemple. « Haut », est aussi un synonyme de « hauteur », par exemple, une montagne, c’est haut. Mais, attention, quand on parle d’une personne, on ne dit pas « c’est haut », on utilise l’adjectif « grand » ou « grande » par exemple : Paul est grand, Julie est grande. Enfin, « au », c’est un article contracté. C’est la contraction de la préposition « à », plus l’article défini « le ». Donc, on dira : « je vais au marché », et non « je vais à le* marché ».  

3. La peau, le pot

Troisième homophone : « peau ». « La peau », c’est ce qui recouvre notre corps. En été, il faut faire attention à sa peau et mettre de la crème solaire, sinon on attrape un « coup de soleil ». D’ailleurs, si vous ne connaissez pas l’expression « attraper un coup de soleil », je vous laisse dans le petit « i » un lien vers la vidéo où j’explique cette expression ! « Pot » c’est aussi un récipient. Par exemple, c’est un récipient qui peut contenir des aliments, un liquide ou même des fleurs. Dans ce cas-là, on dit un « pot de fleurs ».

4. Le saut, le seau, le sot

Le quatrième homophone est « saut ». En été, on peut faire un saut dans la piscine ou dans la mer. « Faire un saut », c’est le fait de se jeter dans l’eau. « Un seau » c’est aussi un récipient que l’on peut utiliser à la plage, par exemple, pour faire des châteaux de sable. Et enfin, « un sot », c’est une personne qui a peu d’intelligence, une personne qui est un peu bête.

5. Le port, le porc

Cinquième homophone : port. En été, si vous voulez faire une promenade en bateau vous devez vous rendre au port. « Le port », c’est un endroit aménagé où on peut amarrer les bateaux. « Le port », c’est aussi le fait de porter quelque chose sur soi. Par exemple, dans de nombreux métiers, le port de l’uniforme est obligatoire. « Le port », c’est aussi le fait de se faire livrer quelque chose à la maison. On parle des « frais de port ». C’est ce que nous coûte le fait de faire venir un objet jusqu’à chez nous. Enfin, « le porc », c’est un synonyme de « cochon », c’est un animal de couleur rose dont le museau se termine par un groin.

6. L’ancre, l’encre

Sixième homophone, c’est « ancre ». Et, avec l’ancre, on en revient aux bateaux ! « L’ancre » est un objet métallique attaché par une chaine ou une corde qu’on lance dans l’eau pour immobiliser un bateau. On dit d’ailleurs qu’il est ancré. « L’encre », c’est aussi un liquide coloré qu’on utilise dans les stylos pour écrire ou dans des imprimantes pour imprimer des documents. « L’encre », c’est aussi ce que crachent certains animaux marins, comme par exemple la sèche ou le calamar, pour fuir les prédateurs.  

7. Le pin, le pain

Septième homophone : « pin ». Si vous partez en vacances au bord de la Méditerranée, vous verrez beaucoup de pins. « Le pin », c’est un arbre, un arbre qui n’a pas de feuille mais qui possède des aiguilles, des aiguilles de pins. « Le pain », c’est aussi un aliment fait à base farine, d’eau et de levain que l’on consomme beaucoup en France, par exemple, sous forme de baguette.

8. La tente, la tante

Le huitième et dernier homophone est « tente ». En été, si on fait du camping, on peut dormir sous la tente. « Une tente », c’est un abri pour dormir fait avec des piquets et une toile en tissu. « Une tante », c’est aussi un membre de ma famille. C’est la sœur de mon père ou de ma mère.

À vous de jouer !

Allez, maintenant, c’est à vous de jouer ! Votre défi du jour c’est d’écrire dans les commentaires une phrase avec l’un des homophones que l’on a vus dans cette vidéo. Et, n’oubliez pas que si vous avez des questions ou des difficultés, vous pouvez aussi les écrire dans les commentaires et j’y répondrai dans une prochaine vidéo !

Voilà, si vous cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un petit pouce bleu, à vous abonner et à activer la petite cloche pour être informé(e) des prochaines vidéos ! Sur ce, je vous laisse avec ce beau paysage de Méditerranée et je vous dis à très bientôt.

Exercice

Complétez les phrases avec l’un des homophones que l’on a étudié dans l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *