fbpx
La méthode simple et efficace pour
  • apprendre le
  • comprendre le
  • se divertir en
français

8 mots de vocabulaire belge à connaître absolument

« J’ai pris la drache en allant acheter une couque à deux euros septante ». Si vous entendez ces mots, pas de doute, vous êtes en Belgique ! Et oui, en Belgique on parle français dans la région de la Wallonie et à Bruxelles. Cependant, certains mots belges sont différents du vocabulaire employé en France, ce qui peut souvent entraîner des confusions assez drôles ! Dans cet article, je vous propose de découvrir 8 mots utilisés en Belgique (et parfois dans le nord de la France). En effet, comme je vous le répète souvent, c’est important de connaître ces particularités du français pour éviter de vous sentir perdus si vous déménagez ou voyagez dans un pays francophone.

Si vous voulez apprendre des expressions venant d’autres pays francophones, lisez l’article : 7 expressions francophones à connaître.

À la fin de l’article, vous pourrez faire un exercice auto-correctif et n’oubliez pas de relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires une phrase avec un des mots que l’on aura vus dans l’article

Vous êtes prêts et prêtes ? Alors on y va !

gaston_lagaffe_dans_un_hamac

1. La drache

« La drache » est peut-être le mot le plus important à apprendre quand on va en Belgique. Si quelqu’un vous dit qu’il tombe « une drache », sortez les parapluies en urgence car cela signifie qu’il pleut beaucoup ! Et oui, « la drache » est le synonyme d’une pluie forte. Il existe aussi un verbe dérivé de ce nom : « dracher ». Attention ! La drache traverse la frontière et vous pourrez aussi entendre ce mot dans la région des Hauts-de-France (dans le nord de la France).

Exemples :

  • Il tombe une drache à Liège.
  • Il drache depuis ce matin.

2. Fort

« Fort » est un adverbe qui s’emploie fort souvent en Belgique. On le disait auparavant en France, mais maintenant on préfère utiliser « très ». Ainsi, si un Belge vous dit que vous êtes « fort fort », il n’a pas répété deux fois le même mot, mais il vous dit juste que vous être « très fort ».

Exemples :

  • Julien est fort sympathique.
  • Émilie est fort jolie.

3. Le déjeuner, le dîner, le souper

Si un Belge propose à un Français d’aller dîner, il est très possible qu’ils ne se retrouvent jamais ! Pourquoi ? Parce qu’en Belgique, on dîne vers midi alors qu’en France, on dîne entre 19h00 et 21h00. Et oui, les noms des repas sont différents entre les deux pays. En Belgique, le premier repas du matin s’appelle le déjeuner, ensuite vient le dîner vers midi et le souper du soir. À l’inverse, en France on prend le petit-déjeuner, puis c’est le déjeuner et enfin le dîner. Cependant, vous pourrez parfois entendre parler de « déjeuner, dîner, souper » en France mais ce sont souvent des personnes âgées qui l’emploient ou dans certaines régions comme les Hauts-de-France.

Exemples :

  • Le matin, je déjeune à 7h00.
  • Le soir, on soupe à 19h00.

4. À tantôt

En partant dîner, si votre collège de travail belge vous dit « à tantôt », cela signifie « à plus tard ». « À tantôt » implique que vous allez vous revoir dans la même journée, un peu comme « à tout à l’heure ».

Exemples :

  • Je vais dîner, à tantôt !
  • À tantôt pour notre match de football.
chocolats_belges

5. Non, peut-être !

Après quelques semaines passées à Bruxelles, vous osez enfin inviter le garçon ou la fille qui vous plaît à prendre un verre avec vous. S’il ou elle vous répond : « non, peut-être ! », rassurez-vous ! Il n’est pas en train de vous dire « non » ni de vous dire « peut-être » mais cela signifie « oui, bien sûr ! », « certainement ! ». Ouf !

Exemples :

  • On prend un cornet de frites à la baraque à frites ? – Non, peut-être ! 
  • Tu aimes le chocolat belge ? – Non, peut-être ! 

6. Oui, sans doute !

Dans la série des réponses qui veulent dire tout le contraire des mots, nous avons le « oui, sans doute » bruxellois. Cette fois, si le garçon ou la fille qui vous plaît vous répond avec un ton ironique : « Oui, sans doute ! », vous pouvez aller chercher votre mouchoir pour sécher vos larmes car cela signifie : « sûrement pas ! ». Snif ! Ce serait l’équivalent en France de « oui, bien sûr », dit sur un ton ironique.

Exemples :

  • Maman, tu m’achètes un scooter ? – Oui, sans doute ! 
  • Le chocolat suisse est meilleur que le chocolat belge. – Oui, sans doute ! 

7. Dire quoi

Après les réponses qui donnent l’impression d’exprimer l’opposé, on passe à l’énigmatique : « dire quoi ». Si à la fin d’une conversation, votre collègue vous dit : « demain, je te dis quoi », il n’est pas en train de vous demander ce qu’il vous dira demain. « Dire quoi » signifie « dire ce qu’il en est » / « tenir au courant » quelqu’un. Attention, vous pourrez aussi l’entendre de l’autre côté de la frontière belge, dans les Hauts-de-France (dans le nord de la France).

Exemples :

  • Après avoir parlé avec ce client, je vous dis quoi.
  • Pour notre week-end à Ostende, je t’appelle et je te dis quoi.

8. Septante et nonante

« Septante » et « nonante » sont la preuve que les Belges sont plus logiques et les Français, du moins lorsqu’il s’agit de compter ! En Belgique, on ne dit pas « soixante-dix » mais « septante » et on ne dit pas non plus « quatre-vingt-dix » mais « nonante ». Cependant, comme personne n’est parfait, ils emploient aussi le « quatre-vingts ».

Exemples :

  • Ce manteau coûte septante-cinq euros. (= 75€)
  • Un ticket de métro coûte un euro nonante. (= 1,90€)

Si vous voulez découvrir d’autres expressions belges en vidéo, visitez la chaîne YouTube « La minute belge » (pour en savoir plus, cliquez ici).

Cet article vous a plu ? Alors, à vous de jouer ! Écrivez dans les commentaires une phrase avec un des mots que l’on a vus dans l’article. Je vous lirai avec grand plaisir !

schema_10_mots_belges_a_connaitre

Exercice

© Copyright

Photos : La vie en français, photos libres de droits.

Gif : franquin, tenor.com, giphy

4 réflexions sur “8 mots de vocabulaire belge à connaître absolument”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *