fbpx

La vie en français

La méthode simple et efficace pour
  • apprendre le
  • comprendre le
  • se divertir en
français

Exprimer la peur en français et le vocabulaire d’Halloween

Citrouilles, squelettes et toiles d’araignées… pas de doute, c’est Halloween ! Même si cette fête est encore assez peu célébrée dans les pays francophones d’Europe, de l’autre côté de l’Atlantique, cette tradition est très présente, notamment au Québec. Pour l’occasion, je vous propose d’être terrifié(e) en découvrant l’horrible vocabulaire d’Halloween et d’apprendre à exprimer la peur en français.

Si vous voulez découvrir une autre fête célébrée dans une région francophone, lisez : La tradition de Saint-Nicolas dans les pays francophones.

À la fin de l’article, vous pourrez réviser le vocabulaire avec un exercice effrayant. En bonus, pour toutes celles et ceux qui n’ont pas été sages, vous pourrez écouter, compléter et chanter les paroles de « Bienvenue à Halloween », extrait de « L’étrange Noël de M. Jack » (The Nightmare before Christmas). Enfin, n’oubliez pas de relever votre horrible défi du jour en écrivant dans les commentaires : quelle est la chose qui vous fait le plus peur ?

Vous êtes prêts et prêtes ? Alors, allez chercher votre chapeau de sorcière et vos dents de vampire, et on y va !

citrouille_halloween

La tradition de la fête d’Halloween

Les origines d’Halloween remontent aux Celtes qui fêtaient le nouvel an au début de l’automne au travers de la célébration religieuse de Samain. Au VIIIe siècle, le pape Grégoire III a décidé de fixer la Toussaint au 1er novembre pour remplacer ce culte païen. Cependant, certains rites ont perduré la veille de ce jour pour devenir une fête à part entière : Halloween. Son nom vient de l’ancien anglais « All Hallows-Even », qui pourrait se traduire comme « la veille de tous les saints ».

Aujourd’hui, Halloween est une fête très populaire dans les pays anglophones et au Québec. Elle est célébrée dans la soirée du 31 octobre. Les enfants (et souvent les adultes) se déguisent avec des costumes effrayants et ils vont frapper aux portes pour demander des friandises en disant : « des bonbons ou un sort » ! De nombreux événements sont aussi organisés quelques jours avant Halloween, comme des sessions de films d’horreur, la lecture de contes horrifiques et plein d’autres activités qui ont lieu dans différentes villes. (Pour voir les activités organisées au Québec, cliquez ici.)

Le vocabulaire d’Halloween

1. Les personnages d’Halloween

Personnages_dHalloween

Une sorcière = a witch

Un vampire = a vampire

Un loup-garou = a werewolf

Un fantôme = a phantom

Un monstre = a monster

Une momie = a mummy

Un squelette = a skeleton

Un diable / une diablesse = a devil

Un zombie / un mort-vivant = a zombie

2. Les accessoires d’Halloween

accessoires_dHalloween

Un déguisement = a costume

Un masque = a mask

Le maquillage = the makeup

Le sang = the blood

Des dents = teeth

Des yeux = eyes

Un balai = a broom

Une cape = a cape

3. Le décor d’Halloween

Decor_dHalloween

Une citrouille = a pumpkin

Une toile d’araignée = a spider’s web

Des bonbons = candies / sweets

Un cercueil = a coffin

Une maison hantée = a haunted house

Un cimetière = a cemetery

4. Les animaux D'Halloween

animaux_dHalloween

Une chauve-souris = a bat

Une araignée = a spider

Un chat noir = a black cat

Un rat = a rat

Un serpent = a snake

Exprimer la peur en français

Il existe différentes manières d’exprimer la peur en français. Elles peuvent signifier que l’on ressent un sentiment de peur ou que quelque chose ou quelqu’un nous fait peur. Enfin, nous pouvons décrire les sensations physiques que nous procure la peur au travers de plusieurs verbes. Prêts et prêtes pour l’épouvante ?

1. Avoir + un nom

On peut utiliser la construction « avoir » suivie d’un nom pour exprimer la peur que l’on ressent.

Dans le langage courant

Avoir peur de quelque chose / de quelqu’un = ressentir de la peur quand on est confronté à quelque chose ou à quelqu’un.

« Avoir peur » est suivi de : du (+ nom masculin singulier) / de la (+ nom féminin singulier) / de l’ (+ nom masculin ou féminin singulier qui commence par une voyelle ou h)  / des (+ nom masculin ou féminin pluriel).

  • Exemple : J’ai peur des araignées.

Avoir la chair de poule = quand on a peur, nos poils se dressent et notre peau ressemble à celle d’une volaille… sympa la comparaison !

  • Exemple : J’ai tellement peur, que j’en ai la chair de poule.

Avoir du mal à + verbe = ressentir une difficulté à faire quelque chose.

  • Exemple : J’ai du mal à respirer.

Avoir une appréhension = avoir peur de quelque chose avant que cela arrive.

  • Exemple : J’ai une appréhension par rapport à ce voyage.

Dans le langage argotique, il existe plusieurs synonymes d’ « avoir peur »

Avoir la trouille

  • Exemple : J’ai la trouille en avion.

Avoir les jetons

  • Exemple : Tu as eu les jetons en regardant ce film.

Avoir les chocottes

  • Exemple : Elle a eu les chocottes en entrant dans cet endroit.

Avoir les foies

  • Exemple : Il a eu les foies et il est parti très vite.

Avoir les pétoches

  • Exemple : On a eu les pétoches car on a failli se faire agresser.

Avoir la frousse

  • Exemple : Ils ont eu la frousse en entrant dans cette maison hantée.
une_sorcier_evole_devant_une_maison_hantee

2. Être + un adjectif

Il est également possible d’utiliser la construction « être + adjectif » pour décrire son sentiment de peur. Ils sont aussi synonymes de « ressentir une très grande peur ».

Être effrayé(e)

  • Exemple : J’ai été effrayé par ce bruit.

Être mort(e) de peur

  • Exemple : En regardant ce film, tu étais mort de peur.

Être mort(e) de trouille (argot)

  • Exemple : On était mort de trouille en faisant ce grand 8.

Être terrorisé(e)

  • Exemple : Il a été terrorisé par les clowns dans son enfance.

Être épouvanté(e)

  • Exemple : Elle est épouvantée en lisant les nouvelles.

Être pétrifié(e) = être incapable de bouger à cause d’un choc.

  • Exemple : Ils ont été pétrifiés en entendant ce cri dans la nuit.

3. La construction avec « ça » ou « c’est »

Pour exprimer qu’une chose nous fait peur, on peut utiliser les pronoms « ça » ou « c’ » si on a déjà dit ce qui nous effrayait.

Ça me fait peur

  • Exemple : Les films d’horreur ? Ça me fait peur !

C’est effrayant !

  • Exemple : Un monstre ? C’est effrayant !

Ça m’effraie

  • Exemple : Les araignées ? Ça m’effraie !

Ça me donne la chair de poule

  • Exemple : Les zombies ? Ça me donne la chair de poule !

Ça me glace le sang

  • Exemple : Les histoires de fantômes ? Ça me glace le sang !
des_citrouilles_dhalloween_et_une_maison_hantee

4. Les verbes pour exprimer la peur en français

Certains verbes permettent de décrire les sensations physiques que l’on ressent lorsque l’on a peur.

Frissonner = ressentir un léger tremblement produit par la peur.

  • Exemple : Je frissonne de peur devant cette série.

Trembler = ce sont des légers mouvements du corps indépendamment de notre volonté et produits par la peur.

  • Exemple : Tu trembles de peur dans le noir.

Claquer des dents = avoir les dents qui s’entrechoquent à cause de la peur.

  • Exemple : Il a tellement peur qu’il claque des dents.

Crier = émettre des sons très fort, des cris.

  • Exemple : Elle crie quand on lui fait peur.

Hurler = émettre des sons très fort, des hurlements.

  • Exemple : Ils hurlent dans le train fantôme.

Perdre ses moyens = ne plus être capable d’agir quand on est confronté à une situation.

  • Exemple : On perd nos moyens quand on est stressé.

Faire des cauchemars = dormir en imaginant des choses qui nous font peur.

  • Exemple : Après avoir vu ce film, j’ai fait des cauchemars.

D’autres verbes peuvent décrire le sentiment de peur.

Redouter = avoir peur de quelque chose avant que cela arrive.

  • Exemple : Je redoute l’arrivée de l’hiver.

Paniquer = ressentir une angoisse et ne plus savoir quoi faire.

  • Exemple : Tu paniques quand tu montes dans un ascenseur.

Craindre = avoir peur de quelque chose qui peut être dangereux.

  • Exemple : Il craint de prendre l’avion.

Flipper (argot) = avoir peur.

  • Exemple : Elle flippe d’avoir raté son examen.

Baliser (argot) = avoir peur.

  • Exemple : On balise à chaque fois que l’on prend l’avion.

Un commentaire ou un mauvais sort ? Votre horrible défi du jour est d’écrire dans les commentaires : quelle est la chose qui vous fait le plus peur ?

une_citrouille_dhalloween

Exercice

Choisissez la bonne réponse.

BONUS

Compétez les paroles de la chanson « Bienvenue à Halloween » de L’étrange Noël de M. Jack (The nightmare before Christmas).

6 réflexions sur “Exprimer la peur en français et le vocabulaire d’Halloween”

  1. Merci ! J’ai beaucoup aimé cette infolettre, car j’aime Halloween même si on le fête pas en Italie. Où puis-je écouter la chanson effrayante ?

    1. Grazie Giovanna !
      Je suis heureuse que tu aies aimé mon infolettre. ^_^
      J’ai corrigé le problème de la vidéo et elle est maintenant disponible. Merci de m’avoir prévenue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *