La vie en français

La méthode simple et efficace pour
  • apprendre le
  • comprendre le
  • se divertir en
français

Quand et comment utiliser le « vous » et le « tu » en français

Écrit par Audrey / Catégorie(s) : Conseils / Français professionnel

« Vous » ou « tu » ? Telle est la question que de nombreux non francophones (et parfois francophones) se posent ! En effet, l’utilisation du « vous » en français est très différente de celle de l’espagnol d’Espagne ou d’Amérique latine. Il est très utilisé en France, en Belgique et en Suisse comme marque de respect et parfois de distance. Dans certaines situations, si vous tutoyez un francophone au lieu de le vouvoyer, il peut se sentir vexé et vous répondre de façon un peu désagréable : « on n’a pas élevé les cochons ensemble ! ». Alors, pour éviter les situations gênantes, si vous avez déjà hésité entre tutoyer ou vouvoyer le serveur du bar ou votre patron, cet article vous aidera à ne pas ou plus vous tromper !

 

Découvrez les situations dans lesquelles utiliser « tu » et « vous » en français !

Le « vous » regroupe plusieurs significations en espagnol

En français, il n’existe que deux manières de s’adresser à quelqu’un : « tu » ou « vous ». Qu’il s’agisse d’une ou plusieurs personnes que vous vouvoyez ou non, le verbe qui accompagne le « vous » se conjugue toujours avec la deuxième personne du pluriel, c’est-à-dire :

Exemples :       

  • Mathilde et Karim, vous partez à Montral ? (traducción: ¿vosotros, os váis a Montréal?)
  • M. De Mesmaeker, vous signez les contrats ? (traducción: ¿usted firma los contratos ?)
  • M. et Mme Dupuis, vous allez dîner à Genève. (traducción: ustedes van a cenar en Genève)

3 situations dans lesquelles utiliser le « vous »

1. Avec un commerçant ou un serveur

La boulangère qui vous vend des croissants tout chauds tout juste sortis du four ou le serveur qui vous amène un croque-monsieur ont peut-être l’air très sympathiques mais vous ne pouvez pas les tutoyer ! Ce serait perçu comme un manque de respect. Il faut vouvoyer toutes les personnes qui vous servent ou vous vendent quelque chose.

2. Au travail

Même si les choses tendent un peu à changer, je dis toujours à mes étudiants qu’il faut utiliser le « vous » au travail en règle générale. On l’utilise avec son supérieur hiérarchique mais encore très souvent entre collègues. Si vous voulez marquer une certaine proximité avec eux, vous pouvez les appeler par leur prénom.

Exemple : Julien, vous pouvez venir dans mon bureau ?

3. Avec des inconnus

Vous êtes perdu dans la ville et votre signal GPS ne marche pas ! Vous devez donc demander votre chemin à un inconnu. Vous devez alors le vouvoyer. En général, il faut utiliser le « vous » avec toutes les personnes que vous ne connaissez pas

Trois situations dans lesquelles utiliser le « tu »

1. Avec sa famille ou ses amis

Le « tu » est surtout réservé aux membres de la famille, aux amis et aux personnes que l’on connait bien. Cependant, faites attention si vous rencontrez votre belle-famille ! Encore une fois il vaut mieux utiliser le « vous » pour ne pas risquer de déplaire (encore plus) à votre belle-mère !

2. Avec des enfants ou des jeunes de moins de 18 ans

Ne vous inquiétez pas, on n’est pas obligé de demander la carte d’identité des gens avant de savoir si vous pouvez ou non les tutoyer ! Dire « tu » aux enfants et aux jeunes est une règle non écrite mais qui est généralement suivie.

3. Sur les réseaux sociaux

À l’inverse de la radio ou de la télévision, sur Instagram, Facebook ou Youtube on a l’habitude de se tutoyer même si on ne se connait pas. La revanche du « tu » est en marche !

Trois conseils pour ne pas se tromper !

1. Dans le doute, vouvoyez !

Si vous avez un doute, je vous conseille de dire « vous ». La personne avec qui vous parlez ne se vexera pas. Si votre interlocuteur préfère que vous le tutoyiez, il pourra vous dire : « je préfère qu’on se tutoie ».

2. Au travail

Se tutoyer entre collègues se fait de plus en plus mais cela dépend de la culture de l’entreprise. Pour ne pas faire de gaffe, observez et n’hésitez pas à demander si on doit se tutoyer ou se vouvoyer. Dans tous les cas, il vaut mieux dire « vous » à son supérieur hiérarchique.

3. Proposer de tutoyer

Si vous sentez que vous créez des liens avec une personne, vous pouvez lui demander de vous tutoyez. Vous pouvez lui dire :

Exemples :

  • On peut se dire « tu » ?
  • On peut se tutoyer ?
  • Ça vous dérange si on se tutoie ?

BONUS

Dans certaines régions francophones, on a une vision différente du « tu ». Au Québec, on se tutoie plus facilement, parfois même dès la première rencontre ! Dans les pays d’Afrique francophones, on a tendance à préférer utiliser le « tu » plus que le « vous ». Le « tu » est considéré comme une marque d’amitié alors que le « vous » représente la personne comme un « étranger ».

 

Et vous, connaissez-vous d’autres situations dans lesquelles utiliser le « vous » ou le « tu » ? Avez-vous déjà confondu l’un et l’autre ? Laissez-les en commentaire en dessous de l’article afin de le partager avec les autres lecteurs !

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Bonjour! Je m’appelle Audrey, je suis française et je suis fan de bandes-dessinées franco-belges !

Après avoir étudié plusieurs années à Paris, j’ai fait mes valises direction Barcelone pour terminer ma thèse en Études romanes et Histoire contemporaine. C’est dans cette ville magnifique que j’ai commencé à donner des cours de français, en tant qu’assistante de langue, tout d’abord, puis comme professeure, par la suite.

J’ai créé « La vie en français » afin de partager avec vous mes conseils et la méthode simple et efficace que j’ai élaborée à partir de mon expérience personnelle et professionnelle.

Vous voulez en savoir plus ? Voici mon histoire !

Catégories d'articles

Inscrivez-vous à ma newsletter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comparte el artículo :